Châteaux et révolutions

XXIXe RENCONTRES D’ARCHÉOLOGIE ET D’HISTOIRE EN PÉRIGORD

 Châteaux et révolutions

Périgueux

23, 24 et 25 septembre 2022

L’Odyssée- Théâtre de Périgueux, salle Montaigne

Entrée gratuite

Château et révolution ! Deux termes a priori inconciliables. L’un évoque un passé immobile et obsidional, hérissé de remparts, de tours et de girouettes. L’autre est explosif, éruptif, rageur, et précisément destructeur de la verticalité sociale que représente généralement le château. Le cycle révolutionnaire qui, de 1789 à 1848, s’en prend concrètement aux symboles d’une France féodale honnie, domine nos représentations historiques et fantasmatiques de ce couple infernal. Mais conjuguons la formule au pluriel : Châteaux et Révolutions. Et voici que se lèvent de multiples acceptions des deux termes et que se nouent entre eux des relations nouvelles, fécondes et riches d’avenir pour le château lui-même et pour ceux qui les occupent. Prenons pour exemple le château des Milandes, au bord de la Dordogne, où nos pas vont nous mener au cours de ces Rencontres. Construit à la fin du XVe siècle, il offre à Claude de Cardaillac une demeure Renaissance lumineuse et confortable bien différente de Castelnaud, la forteresse féodale de son époux, le seigneur de Caumont. Lorsque Joséphine Baker s’y installe 400 ans plus tard avec sa tribu arc-en-ciel et ses goûts hollywoodiens, une autre révolution tranquille s’opère, et une troisième lorsque Angélique de Saint-Exupéry unit les deux châtelaines qui l’ont précédées dans un projet patrimonial, culturel et touristique commun. Palais des merveilles du duc de Berry à Mehun-sur-Yèvre  en pleine guerre de Cent ans ; guerres aux châteaux royaux de Versailles ou de Compiègne pendant la Révolution et menaces sur les châteaux du Périgord ou de la Provence ; révolutions de palais en Russie annonçant le « printemps des tsarines » ; châteaux imaginaires « style Louis XVII », pour mieux défier, dénier le passé ; reconversions en manufacture, en prison, en hôpital, en centre agronomique, en villégiature ou encore en cellules politiques animées par des châtelaines combattives dans le Jura du XIX siècle. Et brochant sur le tout, Vincennes, qui a tout vu, tout connu, tout subi, de métamorphose en métamorphose, du Moyen Âge à nos jours. Une vingtaine d’archéologues, d’historiennes et d’historiens sont au rendez-vous pour évoquer l’étonnante plasticité du château, enjeu de pouvoir, lieu de mémoire mais aussi véritable laboratoire de modernité à toutes les époques.

PROGRAMME

VENDREDI 23 SEPTEMBRE          L’Odyssée-Théâtre de Périgueux, salle Montaigne

8h30  Accueil des participants.

8h45  Ouverture du colloque par Anne-Marie Cocula, présidente des Rencontres.

Actualités de l’archéologie en Nouvelle Aquitaine

9h00 Eneko Hiriart, Archeosciences Bordeaux, UMR 6034 CNRS – Université Bordeaux Montaigne et Christian Chevillot, ADRAHPCReAAH, UMR 6566, Université de Rennes 1,  La Peyrouse, une agglomération gauloise en Dordogne et son sanctuaire.

9h30 Coralie Demangeot et Amaïa Legaz, Hadès – Archéologie, Des vestiges d’une crise sanitaire tardo-antique dans la nécropole Saint-Seurin à Bordeaux.

10h00 Vanessa Elizagoyen , INRAP – NAOM, Saint-Geours-de-Maremne, Bellocq : un village agro-pastoral antique dans les Landes.

Discussion et pause.

11h15 Juliette Masson,  Centre Archéologie Préventive – Bordeaux Métropole, Fossé médiéval et occupation Place Gambetta à Bordeaux : apports de l’archéologie à la connaissance de cet espace pour les périodes médiévale et moderne.

11h45 Christian Scuiller et Nadine Beague, INRAP – NAOM,Nouveau regard sur l’église Saint-Martin de Plazac (Dordogne).

Discussion suivie d’un déjeuner pour les intervenants.

Les châteaux, creuset des innovations architecturales

14h00 Philippe Bon, conservateur du Musée Charles VII de Mehun-sur-Yèvre, Mehun-sur-Yèvre, la révolution de l’exception.

14h30 Arnaud Prié, chargé d’opération et de recherche à l’INRAP, Charmoilles (Haute-Marne) : de la place forte de frontière du XVe siècle à la résidence. Enquête historique et architecturale.

15h00 Frédéric d’Agay, vice-président de la Fédération Historique de Provence, Renouvellement castral et entrée dans la modernité en Provence à la veille de la Révolution.

Discussion et pause.

Bouleversements castraux, entre révolutions et révolutions de palais

16h00 Anna Gnedina-Moretti, docteur en science de l’art, Les Révolutions de palais en Russie au XVIIIe siècle.

16h30 Alexandre Maral, conservateur général du patrimoine, château de Versailles, Versailles en Révolution : l’année 1789.

17h00 Michel Vergé-Franceschi, Université de Tours, Le marquis du Castellet et le château de Dardennes (Toulon, 1790).

17h30 Guy Mandon, inspecteur général honoraire de l’Éducation Nationale, Comment ont survécu mille et un châteaux dans un département montagnard ? la Dordogne de la Grande Peur à la légende de Lakanal (1789-1794).

Discussion.    

SAMEDI 24 SEPTEMBRE                Château des Milandes

Maisons royales en péril : quels usages dans une Nation sans roi ?

9h30  Thierry Sarmant, conservateur général du patrimoine, Archives nationales, Le château de Vincennes en révolution, 1789-1803.

10h00 Jean-François Delmas,conservateur général du patrimoine, château de Compiègne, La Révolution et le château de Compiègne.

Discussion et pause.

La persistance de l’emprise castrale : une révolution conservatrice ?

11h00 Claude-Isabelle Brelot, Université Lyon-2, L’entrée en politique des châtelaines (Jura, 1870-1920).

11h30 Grégoire Franconie, docteur en histoire, Construire un “château Louis XVII” : histoire d’un goût contrefactuel (1793-1968).

Discussion.

12h30 déjeuner sur place pour les intervenants et sur inscription.

15h00 Angélique de Saint-Exupéry, propriétaire du château des Milandes, Joséphine Baker au château des Milandes : une révolution en Périgord  ?

Visite du château des Milandes

 
DIMANCHE 25 SEPTEMBRE          L’Odyssée-Théâtre de Périgueux, salle Montaigne
 Les châteaux en laboratoire de la modernité économique

9h00  Roger Baury, Université de Lille, Des dommages révolutionnaires à l’échec industriel : le château de Bonneval en révolutions.

9h30  Cécile Dantarribe, doctorante, CEMMC-EA 2958 – Université Bordeaux Montaigne, Quand le château viticole de la Grande Ferrade devient le centre de recherches agronomiques du Sud-Ouest (première moitié du XXe siècle).

10h00 Discussion et pause.

Fluidité des identités castrales et mouvance de la mémoire collective

10h30 Simon Guinebaud, attaché de conservation du patrimoine, Dinan, Du palais ducal à la prison militaire : le château de Dinan au XVIIIe siècle.

11h00 Jean Samuel Rouveyrol, docteur en histoire, Une révolution châtelaine : du château à la villa (seconde moitié du XIXe siècle – début du XXe siècle).

12h00 Roger Baury, Université de Lille, Conclusions du colloque

Télécharger le programme : https://rcperigord.hypotheses.org/files/2023/02/programme_2022..pdf



Citer ce billet
Dominique Picco (2023, 23 février). Châteaux et révolutions. Rencontres d'archéologie et d'histoire en Périgord. Consulté le 12 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ta7t

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search