Appel à communication Rencontres 2022 : “Châteaux et révolutions”

XXIXe RENCONTRES D’ARCHÉOLOGIE ET D’HISTOIRE EN PÉRIGORD

23, 24 et 25 septembre 2022

Périgueux

 L’association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord consacrera son 29e colloque annuel au thème : Châteaux et révolutions. Ce sujet entend mettre en valeur les transformations qui entraînent de profonds changements au sein des châteaux et des groupes sociaux qui y vivent. En référence à la signification exacte du terme révolution, on s’attachera à tous les éléments susceptibles de provoquer, en peu de temps, des bouleversements irréversibles dans quantité de domaines, qu’il s’agisse de la société, de l’économie, de l’architecture, des fonctions et du rôle des châteaux. Trois grands axes semblent déterminants pour saisir la diversité de ces « révolutions » :

 Architecturales, stratégiques et techniques, ces révolutions se traduisent :

—par la disparition des châteaux « premiers », édifiés en bois et par la construction de châteaux en pierres ou d’autres matériaux, comme l’utilisation du tapial en al-Andalus ;

—par la mise en défense et la construction de tours face aux dégâts de l’artillerie ;

— par l’élaboration de frontières depuis le pré-carré de Vauban jusqu’à la ligne Maginot ;

— par l’abandon concerté des fonctions militaires au profit de la villégiature, des séjours de plaisance et des loisirs ;

— par l’entrée dans la modernité avec des installations propres au confort de leurs hôtes : tels le chauffage central, l’eau courante, l’évacuation des eaux usées. En somme, toutes les exigences au service de l’hygiène avec des moyens financiers à la hauteur ;

—par le choix d’une reconversion dictée par une utilisation publique ou touristique.

Cette révolution liée à la modernisation peut être illustrée par l’excursion du samedi après-midi

Économiques et gestionnaires, ces révolutions transforment des châteaux en laboratoires de la modernité

 le château devient un acteur primordial dans la révolution agricole européenne des XVIIIe et XIXe siècles et il joue un rôle pionnier dans la diffusion des pratiques et des outils, facteurs de progrès dans le monde rural ;

—un constat similaire lui confère un statut d’avant-garde ou de modèle dans les bouleversements contemporains de la révolution industrielle en Europe, avec pour exemples les manufactures ;

— les nouveaux châtelains sont les acteurs de ces changements aux dimensions toujours nouvelles, qu’elles soient économiques, financières, culturelles ou propres aux stars du spectacle ou des médias…

Politiques, ces révolutions se traduisent par des luttes, des guerres et des résistances qui ont pour cadre des châteaux

— jacqueries et soulèvements : attaques de châteaux, destructions, ruines ;

—le château bouleverse les relations villageoises lorsqu’au XVIe siècle les seigneurs se convertissent au protestantisme et adoptent l’édit d’Amboise sur leurs terres ;

— les cycles des Révolutions françaises (1789-1799, 1848…) et le sort des châteaux ;

— les bouleversements politiques des châteaux en Europe orientale et en Russie au XXe siècle ;

—la préservation du château et les stratégies de sauvegarde durant les périodes révolutionnaires : ainsi des divorces « de complaisance » dans la noblesse d’Ancien Régime ;

—le processus d’acquisition de châteaux au titre des biens nationaux ;

—les révolutions des palais : complots et coups d’État

Comme chaque année, une excursion sur un site castral en lien avec le sujet se déroulera le samedi après-midi (sites envisagés : château de la Meyfrenie, Verteillac, https://www.lameyfrenie.com ; ou château des Millandes, Castelnaud La Chapelle, https://www.milandes.com ; sites respectivement reconfigurés autour d’une ferme expérimentale et des projets conduits par Joséphine Baker).

Les propositions de communications (environ 1500 signes), accompagnées d’une brève biobibliographie de l’auteur.e doivent être adressées au plus tard le 30 janvier 2022, par voie électronique, en format Word à Dominique Picco, secrétaire des Rencontres. dominique.picco@u-bordeaux-montaigne.fr et Juliette Glikman, secrétaire adjointe, juliette.glikman@orange.fr ou par voie postale à Dominique Picco, Université Bordeaux-Montaigne, UFR humanités, Département histoire, Campus universitaire, 33607 Pessac cedex. Les intervenants retenus seront informés dans les quinze jours suivants.

Attention, afin de répondre au calendrier de plus en plus contraint de l’édition papier, la version définitive du texte des interventions sera à remettre pour le 15 octobre 2022, date impérative. 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search